Ils vont prochainement nous rejoindre

Salut les gourmand(e)s,

Alors que les campagnes de communication Google ont débuté il y a une quinzaine de jours, et que celles de Facebook sont tout    fraîchement publiées, vous êtes de plus en plus nombreux à nous suivre, et surtout à tenter l’expérience d’une commande auprès de nos artisans du goût.

Mais vous n’êtes pas les seuls. De nouveaux producteurs se sont également engagés à nous rejoindre. Nous travaillons en ce moment avec eux pour créer leurs boutiques. Nous rédigeons les présentations de ces producteurs, et faisons des photos d’ambiance de leurs produits, de leur production et d’eux, aussi. Nous travaillons ensemble également sur les coûts de la logistique, etc. Bref, entre le moment où des producteurs s’eng
agent à intégrer la place du marché et le moment où vous pouvez vous régaler avec leurs produits divins, il se passe souvent un peu de temps.

Mais je vous sens trépigner derrière vos écrans, avec deux questions qui vous brûlent les lèvres : « Mais qui ? Et quoi ? » OK, nous vous lâchons le morceau.

Une fois n’est pas coutume, nous allons commencer par le sucré. Xavier Guignard, de Tourbillo’Nantes, vous proposera ses merveilleuses guimauves et ses succulents biscuits sablés. Grâce à lui, nous retrouvons la vraie guimauve, sans produits chimiques. Juste des blancs d’œufs, du sucre, un peu de gélatine et des sirops de fruits. Vous verrez, ça n’a rien à voir avec les marshmallows issus de la confiserie indus. Et nous ne vous parlons pas encore des biscuits au muscovado (un sucre de canne brut, non raffiné, qui, à lui seul, apporte son parfum au biscuit…).

 

Les trois autres producteurs, qui se sont déjà engagés à nous rejoindre, sont réellement des emblèmes de la région Pays de la Loire, avec l’élément de l’eau comme composante déterminante : la Loire et l’océan Atlantique.

La Loire, d’abord, avec Amélie et Arnaud Guéret. Arnaud est pêcheur de Loire professionnel à Varades. Il pêche donc les poissons emblématiques du fleuve royal, comme l’anguille, le sandre, le brochet ou la lamproie, mais également le silure, le mulet, etc. Puis
, avec Amélie, dans leur labo, ils fument leur poisson et vous préparent d’extraordinaires rillettes de poissons et dés de poissons fumés marinés. Leurs recettes mettent en valeur le poisson de Loire, sans le dénaturer.

 

 

Ensuite, l’océan Atlantique, avec, également, des terrines de poissons, comme la sardine, mais également de coquillages et de crustacés (et ceux-là ne sont pas sur la plage, abandonnés … mais sont pêchés sur les côtes atlantiques de France). Michel, Patrick et Nadia vous proposent de vraies terrines d
e la côte, c’est-à-dire avec les produits de la mer (les Quais), mais aussi de l’agriculture de la Côte. Car, si vous connaissez Pornic, vous savez que ce qui fait son charme, c’est aussi bien sa côte déchirée que sa campagne verdoyante. Autre spécificité de « Côtes et Quais », c’est qu’ils ont eu l’idée géniale de regrouper dans un kit tout le nécessaire pour accompagner votre apéro. Dans les kits « Côté apéro », vous trouvez l’une de leurs excellentes verrines, des croûtons et un couteau en bois pour préparer tout ça ! Grâce à eux, nous sommes toujours parés pour le meilleur moment de la journée : l’apéro !

 

Et, comme le disent les Anglais « The last, but not least »*, nous finissons cet inventaire des futurs petits nouveaux de Miammarket.fr, par ceux qui sont de plus en plus incontournables dans les cuisines des grands chefs étoilés : Les jardins de la mer. Valérie et Jean-Marie Pédron ont une double activité dans leur ferme marine écoresponsable du Croisic : ils sont à la fois écloserie-nursery d’huîtres et de palourdes, et récoltants d’algues sauvages. C’est d’ailleurs pour l’algue sauvage que vous les retrouverez sur Miammarket.fr. Ils proposent des algues séchées en paillettes, en épices, ou avec de la fleur de sel, mais également transformées en caviar, en nougatine, en sablés… Bref, grâce aux algues alimentaires des Jardins de la mer, vous allez pouvoir retrouver, chez vous et toute l’année, le fabule
ux goût de la mer.

 

Allez, nous nous arrêtons là pour aujourd’hui, parce que nous voyons que nous vous avons déjà bien trop fait saliver… Mais, très prochainement, nous vous annoncerons encore de nouveaux producteurs. Nous sommes encore en discussion avec de nombreux artisans du goût pour qu’ils nous rejoignent. Nous avons la chance d’avoir une région riche en producteurs de qualité, mais il faut choisir ceux qui travaillent le mieux – la crème de la crème –, nous assurer qu’ils sont bien en adéquation avec nos valeurs communes de respect du produit, de la qualité, de l’humain et de l’environnement.

Régalez-vous ! Et suivez le bon exemple du poète grec et inventeur du mot « gastronomie », Archestrate (IVe siècle av. J.-C.) : parcourez les terres et les mers pour connaître ce qu’elles produisent de meilleur.

0